APLV en question…

Pour la majorité des gens, APLV ne signifie pas grand chose à part peut être « association de professeurs de langues vivantes ». Dans mon quotidien, APLV désigne l’ « Allergie à la Protéine de Lait de Vache ». Fameuse allergie non connue pour toutes personnes au terrain allergique faible. Chez nous, les allergies c’est plutôt une histoire de famille 😦  ! Il y a des allergies dans nos familles respectives, nous en faisons nous-mêmes et nos deux filles aînées ont également diverses allergies !

Joli cocktail, n’est ce pas ?

D’après certains spécialistes, un nouveau-né de notre famille aurait 98 % (de chance…!!!!) de probabilité de faire des allergies. Sacrée statistique, n’est ce pas ?

Une stat dont je m’en passerai bien.

APLV en question ?

L’allergie aux protéines de lait de vache (APLV) est une allergie alimentaire fréquente chez les tout petits… (enfin selon les spécialistes ! Moi, à chaque fois que j’explique à quelqu’un que mon fils fait une allergie à la protéine de lait de vache, on me regarde toujours avec un air ahuri !)
L’APLV peut se manifester par une grande variété de symptômes (cutanées, respiratoires, digestifs, croissance…), ce qui explique pourquoi son diagnostic est difficile à poser.
De plus, les symptômes de l’APLV peuvent être associés à des problèmes rencontrés fréquemment chez les bébés (régurgitations, pleurs, difficultés à dormir, nez qui coule..). Parfois, les premiers symptômes n’apparaissent pas immédiatement après la consommation du produit ce qui rend le diagnostic extrêmement difficile.
D’autant plus que les tests d’allergies ne sont pas toujours positifs dès le diagnostic évoqué.

Enfin bref, vous avez compris c’est compliqué…

Le diagnostic en question

Cette fois, le diagnostic est vite tombé !

Hélas…

Enfin heureusement !

J’ai accouché d’un beau bébé de 3,290 kg qui a perdu 10 %  de son poids comme de nombreux bébés. Cependant 1 semaine après sa naissance, mon petit avait tout reperdu les quelques grammes qu’il avait repris. Une première approche difficile, toutes les mamans le savent. C’est normal qu’ils perdent du poids au départ… cependant, ensuite, sauf problème particulier le bébé maintient au moins son poids.

RDV à l’hopital qui confirme que l’état de santé de mon bébé est excellent et que les médecins n’expliquent pas cette perte de poids. On pointe du doigt l’allaitement et on me demande de tirer mon lait en fin de tétée et de le lui donner en complément.

48h plus tard, nouveau RDV de contrôle : Le poids de mon bébé n’a pas bougé ! Examen à nouveau approfondi, 1ere prise de sang qui ne met rien en évidence.

Première supposition d’APLV :  régime 0 produits laitiers pour moi.

48h plus tard : bingo ! Bébé a grossi normalement. On poursuit sur quelques jours.

Le régime sans produits laitiers semble bien convenir à mon petit. Le médecin me demande de reprendre les produits laitiers progressivement.

Au bout de 72h, bébé se tord après chaque tétée, a une toux sèche et un petit reflux bien présent. Son poids est à nouveau à l’arrêt. Moins de 5 gr par jour.

Je consulte une spécialiste en allaitement et reprend le régime 0 produits laitiers. Bébé va mieux et reprend du poids normalement.

A 3 semaines et demi, mon bébé récupère tout juste son poids de naissance. Nous avons passé un mois avec des rdvs de contrôle de poids toutes les 48h.

En tant que maman, on finit par douter de tout : allaitement, capacité à prendre soin de son bébé…etc. La fatigue et les nuits extrêmement courtes n’aident pas.

Depuis, il a bientôt 4 mois et la moindre trace de lait le rend malade : légumes en conserves (lentilles, haricots verts, haricots rouges…Etc), saucisses industrielles (diots, merguez, chipo…Etc)…Même les pistaches apéro en contiennent ! Mon régime est strict : pas de lait, de beurre, de crème, toutes traces de caséine, de lactose, même les probiotiques (traces de caséine…) le rend malade.

C’est une période un peu difficile d’un point de vue alimentaire mais j’ai commencé son sevrage en vue l’arrêt complet d’ici 2 mois. J’ai une peur terrible des dents et comme ses gencives lui démangent pas mal, je préfère anticiper. De plus, je trouve que la période de la diversification alimentaire convient parfaitement pour l’arrêt de l’allaitement.

Bref,

Aujourd’hui, ce régime lui convient parfaitement car il a explosé la courbe de poids avec un bon 6,5 kg pour à peine 4 mois. Mais, il reste un bébé qui dort  peu, les siestes sont très courtes ! Il a aussi besoin d’être beaucoup porté pour être un maximum à la verticale.

Pour la suite, la bonne nouvelle c’est qu’après une éviction totale de produits laitiers la première année, on peut tenter une réintroduction. Pour ma Chouquette, la réintroduction s’est parfaitement déroulé et elle les dévore aujourd’hui.

Et vous, vous connaissez l’aplv ? Vous avez pu vous en sortir ? 

Un commentaire sur “APLV en question…

Ajouter un commentaire

  1. Quelle plaie cette allergie!! Heureusement que ça a été vite détecté ! J’imagine que vu vos antécédents…ça doit quand même être ultra contraignant au quotidien, même les traces (et visiblement y’en a partout 😦 ) vous empoisonnent la vie! Sait-on expliquer pourquoi un enfant allergique ne prend pas de poids? Il ne digère pas l’élément en question ? Du coup les autres laits ne conviennent pas non plus? (Lait de brebis, chèvre etc). Ça doit être super compliqué au quotidien pour toi et toute la famille! Bon courage. J’espère que cette allergie s’arrêtera un jour!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :