Ahlam, mon coup de coeur du festival premier roman 2017 !

Comme déjà évoqué dans d’autres articles « lecture », je fais partie d’un groupe de lecteurs pour les critiques du Festival du Premier Roman. Et j’ai découvert des romans attachants mais mon grand coup de coeur ♥ parmi la sélection qui a été attribué à mon groupe de lecteurs revient à « Ahlam », premier roman de Marc Trévidic

« Ahlam » de Marc Trévidic

« Ahlam», c’est l’histoire de l’amitié d’un peintre français et d’une famille kerkennienne. Une décennie plus tard, ils vont assister impuissants à la montée du terrorisme et à la montée de la fanatisation.

Résumé de la 4e de couverture :

Lorsqu’en 2000 Paul, célèbre peintre français, débarque aux Kerkennah en Tunisie, l’archipel est un petit paradis pour qui cherche paix et beauté. L’artiste s’installe dans « la maison de la mer », noue une forte amitié avec la famille de Farhat le pêcheur, et particulièrement avec Issam et Ahlam, ses enfants incroyablement doués pour la musique et la peinture. Peut-être pourront-ils, à eux trois, réaliser le rêve de Paul : une œuvre unique et totale où s’enlaceraient tous les arts.

Mais dix ans passent et le tumulte du monde arrive jusqu’à l’île. Ben Ali est chassé. L’islamisme gagne du terrain. L’affrontement entre la beauté de l’art et le fanatisme religieux peut commencer.

Mon avis :

Marc Trévidic, célèbre juge anti-terroriste, n’en est pas à son coup d’essai côté écriture. Cependant, il s’agit là de son premier roman. L’écriture est fluide, soignée et riche. Je l’ai dévoré ! On ressent bien l’expertise de ce juge. D’ailleurs, ce roman nous happe dès les premières pages avec autant de ferveur qu’un roman policier.

Les sujets abordés sont malheureusement d’actualité :

  • L’endoctrinement et le phénomène de fanatisation
  • La manipulation par un tiers et l’impact sur la personne
  • Le désarroi des proches face au terrorisme
  • Le fonctionnement des cellules salafistes

Marc Trévidic manie avec brio la plume et confronte la violence de la radicalisation et des cellules terroristes à la beauté et la douceur de l’Art.

Depuis, il a d’ailleurs reçu :

  • Prix de la maison de presse 2016

Bref,

Je ne vous en dis pas plus : lisez-le et venez me partager vos avis. Un véritable coup de cœur ♥ pour moi dans cette sélection de premier roman 2016 que traite d’un sujet sensible et malheureusement d’actualité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :