L’équipement minimum pour accueillir bébé

Quand on a enfin décidé de sauter le pas et de se lancer dans la belle aventure de la parentalité, on découvre aussi que la puériculture est un secteur juteux pour les industriels. Les sites spécialisés et les grandes enseignes regorgent de matériels en tout genre et tout prix.

Inutile d’acheter tout le catalogue, votre enfant n’en sera pas plus heureux !

On m’a sollicité régulièrement ces derniers temps afin de savoir ce qui est réellement nécessaire ou pas en terme de matériel. Voici ma liste minimale du gros matériel nécessaire (et que le strict nécessaire) accompagné de quelques conseils pour bien les choisir d’occasion ou neuf & mes petits bons plans.

1. Le sommeil :

Lit

C’est un équipement qui peut s’acheter d’occasion pexels-photo-172256sans problème à condition de vérifier qu’il correspond bien aux dernières normes et qu’il soit en EXCELLENT état. Vu la durée d’utilisation d’un lit à barreau, la majorité l’est sans souci mais attention quand même ! Rien ne sert d’économiser 10 € sur un lit d’occasion ! Je vous conseille également de le repeindre aux couleurs de la chambre (avec une peinture labellisée). Pour les novices en matière de peinture, le mélaminé se repeint très bien avec un rendu impeccable.

Les plus grands adeptes Montessori passeront directement au matelas.

Matelas

Le sommeil étant primordial pour le bon développement d’un enfant, il s’agit là d’un élément qui doit captiver toute notre attention. Le matelas est en contact direct avec l’enfant (après le drap bien sûr). Je vous conseille de l’acheter neuf  : confortable et ferme, votre bébé va passer les premiers mois de sa vie à dormir  la majeure partie de la journée. A mon sens, il n’est pas envisageable qu’il n’ait pas un matelas neuf. De plus, de nombreux matelas n’avaient pas forcément de normes anti-fongiques il y a quelques temps en arrière. Les petits vomitos sur le matelas arrivent très souvent et vous n’aurez aucune idée si la personne utilisait bien un protège matelas.

2. La toilette :

Commode à langer

Afin de gérer au mieux son budget, je vous recommande une commode équipée d’un plan à langer. Idéale pour ceux qui n’ont pas de grandes pièces, elles permettent de changer bébé et d’avoir, en plus, les habits directement sous la main. Là aussi l’acheter d’occasion est tout à fait possible. Il faut choisir une commode bien solide, vérifier les fixations des poignets et faire attention aux poids de la commode (une lourde de préférence ou la fixer au mur afin d’éviter qu’elle ne bascule pas sur un enfant escaladeur).

Repeignez là aussi et ce sera parfaitement assorti au lit !

Le bain

Pour ce matériel, nul besoin d’avoirrubber-duck-bath-duck-toys-costume-106144 une baignoire toute neuve. Le matériel d’occasion va bien. Pour les chanceux qui ont de l’espace, je vous recommande d’en prendre une avec un support pour avoir la baignoire à hauteur et ne pas se faire mal au dos. Il faut que le bain reste un moment de plaisir pour vous (enfin votre dos!) et pour votre enfant.

3. La promenade

La poussette

C’est le matériel le plus dur à choisir à mon sens. pexels-photo-117843Certaines sont très design mais pas pratiques ! Une bonne poussette à mon sens s’ouvre et se ferme facilement et rapidement, s’adapte à l’environnement de vos balades et n’est pas trop encombrante dans le coffre. S’il s’agit de votre premier enfant, n’hésitez pas à la choisir neuve de marque reconnue. Certaines d’entre elles, garantissent leurs matériels à vie et on peut trouver très facilement les pièces d’usure (roues par exemple) pour l’arrivée du petit deuxième ou… troisième. Surtout, ouvrez la, fermez la… testez la avant de l’acheter ! 

Pour ceux qui souhaitent la choisir d’occasion, préférez des marques reconnues où vous pourrez trouver aisément des pièces détachées. Attention, il est difficile de trouver les pièces détachées de certaines grandes marques. Moi, j’ai une Bébé Confort et j’ai trouvé facilement des roues neuves !

De plus, pour une hygiène parfaite, choisissez un modèle entièrement déhoussable.

Vous trouverez beaucoup de « pack trio » (poussette, nacelle et cosy), ce n’est pas une nécessité. Le cosy est primordial pour les premiers trajets en voiture et peut servir de transat à la maison. S’agissant de la nacelle, c’est un plus pour pouvoir sortir bébé au chaud,  faire de  plus longues balades qu’avec un cosy et éventuellement s’en servir en couffin. Si votre budget est limité, préférez un bon cosy et une poussette.

Et les poussettes cannes ? Pour ma part, plutôt que d’investir dans une poussette « classique » puis dans une poussette canne, j’ai opté de prendre une poussette citadine qui est compacte, facile à manier et dont le hamac offre davantage de soutien quand les petits sont plus lourds vers 2 ans.

Porte bébé/écharpe

Le porte bébé ou écharpe de portage n’est pas nécessaire mais peut être très pratique pour les premiers mois si bébé a besoin d’être lové contre sa maman/son papa. Pour ma part, je m’en servais quand j’allais au marché, quand j’allais dans certains centres commerciaux où il y a peu d’ascenseurs ou de temps en temps à la maison, quand ma chouquette avait mal au ventre ; le fait d’être lové contre moi la calmait.

Pour les petits budgets qui souhaitent avoir un porte bébé ou une écharpe de portage, vous pouvez opter pour une poussette canne uniquement dès les 6 mois de bébé (à condition que l’enfant se tienne parfaitement bien assis). Le budget d’une poussette canne est moins élevée que les autres, mais choisissez bien une qui maintient suffisamment le dos de votre enfant pour quand il s’endormira dedans une fois plus grand.

Siège auto

A moins de ne pas avoir de voiture, permis de conduirepexels-photo-24619 et de pouvoir tout faire à pied, c’est un achat incontournable ! Hors de question de l’acheter d’occasion, il est impératif qu’il soit en parfait état et qu’il n’ait connu aucun accident de voiture. Pour le choisir, se fier aux données ci-dessous ; il est inutile de faire « sauter » un groupe à votre enfant, vous prenez le risque qu’il ne soit pas sécurisé correctement en cas d’accident.

  • groupe 0 : de la naissance à 10 kg ;
  • groupe 0 + : de la naissance à 13 kg ;
  • groupe 1 : de 9 à 18 kg ;
  • groupe 2 : de 15 à 25 kg ;
  • groupe 3 : de 22 à 36 kg.

De nombreux siège auto correspondent à plusieurs groupes : 0/1 ou 2/3. Ils sont équipés d’accessoires que vous retirez au fur et à mesure que l’enfant grandit.

D’ailleurs, si vous avez un accident de voiture à plus de 10 km/h, sachez que votre siège auto doit être remplacé même si votre enfant ne s’y trouvait pas au moment de l’accident. Il peut être endommagé sans que ce soit visible en surface et ne garantira plus la sécurité de votre enfant. La majorité des contrats d’assurance prennent en charge le remplacement du siège par un neuf mais aussi certaines marques comme Kiddy ou Bébé Confort vous proposent de leur envoyer le siège auto et après expertise, ils vous le remplacent par un siège auto neuf et conforme aux normes en vigueur.

4. L’éveil

Tapis d’éveil

J’estime que transat, balancelle, doomoo sont pexels-photo-54547optionnels !
Pour autant, le tapis d’éveil lui ne l’est pas. Vous y trouverez de tous les budgets. Le bon coin va très bien pour cet achat. Votre enfant va vite avoir envie de bouger, se retourner, découvrir tout autour de lui, palper… Ses sens vont être gâtés par un beau tapis coloré : inutile d’avoir un tapis arc en ciel mais quelques couleurs qui tranchent bien les unes par rapport aux autres fera très bien l’affaire.

5. Le repas

La chaise haute

Le repas doit être un moment de plaisir pour food-healthy-soup-leekvotre enfant. Vous ne pourrez pas vous passer d’une chaise haute. Là encore, l’acheter d’occasion est un vrai bon plan. La majorité des grandes marques commercialisent des chaises hautes en plastique donc entièrement lavables. Celles en bois ont, davantage de charme et l’on peut aussi les personnaliser.

Choisissez la en fonction de votre mode de vie et l’espace disponible autour de la table. Si vous êtes plutôt nomades, préférez les rehausseurs ou chaises nomades à adapter sur une chaise basique. Le bon compromis : les chaises en bois évolutives qui sont moins encombrantes que les chaises classiques et d’un design sympa !

Pour ceux qui font le choix d’une chaise haute classique, de nombreux modèles ont plusieurs d’inclinaisons pour pouvoir s’en servir en transat.

Où acheter ?

L’idéal est de se faire prêter la majeure partie du matériel par une amie, sa soeur etc… En général, le matériel est peu utilisé donc en excellent état.

Le neuf

Pour le matériel neuf, je vous recommande :

  • Les ventes privées : Il y en a régulièrement, il y a du choix sur les coloris et de nombreuses plateformes existent. Si vous achetez du matériel de type poussette en ligne, je vous recommande d’aller le tester et voir en magasin au préalable.
  • Les rayons/sites outlet des grandes marques de puériculture : Il s’agit essentiellement des coloris de la saison précédente mais vous aurez toujours de la qualité, du matériel aux normes & la marque applique les mêmes garanties que pour les dernières nouveautés.

Si vous optez pour des sites de type amazon, pensez au cashback (système de commission qui vous est reversé à hauteur d’un % du montant de vos achats en ligne).

L’occasion

Idéalement le boncoin, mais plusieurs sites spécialisés dans le matériel de puériculture d’occasion fleurissent sur le web (en poussette simone ou bébés avenue par exemple).

Quoi qu’il en soit, ne jamais perdre de vue  que vous achetez du matériel pour un bébé qui va, dans quelques temps, essayer de tout manger ! Vérifiez que le matériel est en bon état, qu’aucun des éléments ne se détachent (à défaut, place à la visseuse!).

Vérifiez que le matériel est bien homologué par les dernières normes, mais rassurez-vous la chaise haute gardée précieusement par vos parents fera très bien l’affaire.

Si vous achetez d’occasion, optez pour du matériel qualitatif.

Bref,

Voilà pour le gros matériel, le reste n’est pas indispensable. Ne culpabilisez pas s’il n’a pas la dernière balancelle à la mode ; il ne s’en souviendra pas dans 5 ans!

image7

Chacun y trouvera son intérêt : il y a ceux qui ont des petits budgets et souhaitent s’équiper malin à prix bas  ; ceux qui organisent le moindre m² de leur appartement déjà étroit et ceux qui estiment que le matériel est si peu utilisé qu’il est inutile de mettre des sommes astronomiques dans du matériel de puériculture.

Et vous, comment avez vous géré ou prévoyez-vous de gérer l’arrivée de bébé ?

2 commentaires sur “L’équipement minimum pour accueillir bébé

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :